Restauration

Restauration de tous les garde-temps anciens avec ou sans complications, appartenant au domaine patrimonial  (cela peut aller jusqu'aux montres à diapason ou encore les premières montres à quartz).

L’atelier, dans ce cadre là, se limite aux instruments horaires mécaniques.

Ce travail nécessite souvent la fabrication de pièces d’horlogerie (pièces manquantes, cassées ou usées) . Un objet n’étant pas semblable à un autre, il est impossible d’utiliser une pièce (une roue, un pignon …) d une pendule ou d’une montre pour dépanner un autre garde-temps apparemment identique.

Par conséquent l'atelier est doté de l’outillage indispensable pour fabriquer ou usiner ces pièces. Parfois même, la  fabrication d’outils spécifiques est nécessaire pour mener à bien une réparation..

Il faut aussi parfois traiter thermiquement les aciers (par trempage, revenu : bleuissement des aguilles et des vis…) afin d'éviter qu'ils ne s'oxydent.